Valoriser la bière dans un pays de vin

Valoriser la bière dans un pays de vin

Le demi est-il en train de rattraper le ballon pour marquer l’essai ? La route est encore longue mais des actions positives contribuent à valoriser l’image de la bière, comme son inscription depuis juillet 2014 au patrimoine gastronomique, paysager et protégé de la France.

Même si nous sommes de « petits » consommateurs de bières (30 litres par an et par habitant) comparé à nos amis Tchèques (140 litres par an et par habitant), notre consommation de bières est l’une des plus premiums d’Europe, signe de l’exigence de notre palais et de notre intérêt pour les bons produits. La tradition, couplée à la richesse et la variété de notre terroir viticole a sans nul doute freiné l’intérêt du consommateur Français pour la bière, marché caractérisé jusqu’alors par une offre trop standardisée.

La France est certes un pays de vin mais elle dispose aussi d’un riche passé brassicole qui renait de ses cendres depuis quelques années pour le plus grand bonheur de nos papilles.

Aux quatre coins de la France émergent des brasseries artisanales qui dynamisent le produit bière, offrant des flaveurs disruptives, surprenantes, déroutantes et qui bousculent les standards du grand public habitué aux saveurs uniformisées de la bière.

Alors pourquoi ce regain d’intérêt pour la bière dans un pays de vin ?

Le vin, rattaché à une notion de terroir, évolue dans des conditions règlementaires de production plus strictes que la bière. Comme le mentionne Emmanuel Rey de la Brasserie de la Vallée de Chevreuse, « pour produire un Sancerre, il faut être à Sancerre. On ne peut pas le produire en Chine, même si c’est moins chère ».

La bière, elle, n’a pas (encore) de contrainte de production liée à un terroir, laissant une liberté d’action aux brasseurs qui s’apparentent à des cuisiniers en capacité de tester et composer à souhait de nouvelles recettes. Les brasseries artisanales, de par leur taille et leur vision de la bière, ont la capacité d’exploiter tout le potentiel aromatique de la combinaison des 4 ingrédients nécessaires à sa production : eau, malt, houblon et levure. Dès lors, la boisson à la palette aromatique la plus large au monde, associée à la créativité et l’audace des brasseurs artisanaux peut s’exprimer et dévoiler tout son potentiel.

Cette liberté d’action se ressent dans les bières artisanales et c’est bien ce qui éveille l’intérêt et la curiosité des consommateurs qui (re)découvrent les flaveurs de cette boisson divine.

2 brasseurs issus du monde du vin, Benjamin Pastwa de la Brasserie Bendorf et Emmanuel Rey de la Brasserie de la Vallée de Chevreuse, nous donnent leur point de vue sur les similitudes et différences entre vin et bière :

Publié le : 03-07-2017 23:28:57
Catégories : CraftBeer'Mag

Partager ce contenu

Vous devez être enregistré

Cliquez ici pour vous enregistrer

Ajouter un commentaire

ABONNEZ-VOUS ET RECEVEZ 6 NOUVELLES BIÈRES PAR MOIS

À PARTIR DE 19,99 € / MOIS

Le blog

Conseils, actualités, tout

pour les passionnés de bière

Accéder au blog>

Newsletter

Inscrivez-vous pour connaître

nos réductions, nouveautés etc.

Suivez-nous

Ne ratez aucunes

actualités !